Chroniques, le retour

Chroniques, le retour

Après des années de chroniques, critiques, corrections, avis, publications littéraires sur feu nousvelles.com, je reviens comme un grand partager mes écrits et avis sur mes lectures, mais cette fois-ci chez moi. C’est à dire ici.

Cela évitera de voir tout mon travail partir dans les limbes des octets perdus lorsqu’un site ferme en oubliant de prévenir ceux qui le faisaient tourner. Et je ne parle même pas des rémunérations oubliées elles-aussi. #PayeTonAuteur avec un lance-pierre et de préférence entre les deux yeux.

Ces critiques n’engageront que moi bien entendu. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Par contre n’ayant de compte à rendre qu’à moi-même il est hors de question que je fasse dans la dentelle. Ça je le réserve lors de mes séances photos.

Pour autant je ne suis pas là pour descendre quiconque. Si votre écrit ne me plaît pas vous aurez mon avis par courriel, sans que je n’étale tout cela sur la place publique.

Incorruptible

Je lis ce que je veux. En conséquence, celles et ceux qui ne voudront pas attendre que je tombe sur leur ouvrage, et qui désireront me soumettre leurs écrits, ce sera en rentabilisant mon temps passé et en toute objectivité en ce qui concerne le résultat. J’aime je le dis et l’écris, je n’aime pas c’est la même chose. A bon entendeur. Mais je le répète : je ne publierai pas de chronique pour flinguer qui que ce soit.

Dans ce métier, ne pas accepter d’entendre une critique négative, mais constructive, c’est continuer à se regarder le nombril avec des yeux de merlans frits plantés dans un crâne démesuré. Vous deviendrez alors les espèces de prédilection des maisons trucs d’éditions qui vous assurent que vous êtes un grand écrivain et que les maisons d’éditions à compte d’éditeur ont été bien connes d’avoir refusé votre tapuscrit.

Ou alors vous êtes réellement une pépite et donc pourquoi ne pas aller vers l’auto-édition? Car pour moi il n’y a que deux façons d’être édité: l’édition à compte d’éditeur ou l’auto-édition. Et j’en profite pour tirer mon chapeau aux auteurs et auteures auto-édité.

A bientôt donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *